Mutuelle et caisses maladies en Suisse

Mutuelle et caisses maladies en Suisse

Alors que les Français font face à une série de remboursements pour une gamme de soins, leurs voisins suisses instaurent le remboursement des lunettes et des lentilles de contact pour les moins de 18 ans.

La réintroduction des frais de paiement pour les lunettes et autres lentilles de contact pour enfants est le fruit de l’initiative de Thérèse Meyer, qui a porté le problème à l’attention du Conseil national. Ces derniers ont souligné l’importance de s’occuper des enfants

Pour lui, retirer les lunettes pourrait avoir un effet négatif sur leur apprentissage à long terme. Cependant, leur charge sur le budget des familles à faible revenu est particulièrement importante. Le Conseil national a donc approuvé la recommandation du représentant fribourgeois par 109 voix contre 71 contre.

Cependant, cette proposition n’a pas encore été soumise au Conseil d’État, où les sénateurs doivent se prononcer à son sujet. Thérèse Meyer est sûre de la suite des événements, mais rien n’est encore acquis.

Pour rappel, le ministre de la Santé Didier Burkhalter a annulé cette équipe de remboursement en décembre 2010 pour faire des économies. Jusque-là, la caisse maladie payait 180 francs suisses par an pour les lunettes et lentilles de contact des enfants de moins de 18 ans.

À noter que le Conseil national a rejeté la proposition de Stéphane Rossini, qui étendait le remboursement aux films destinés aux adultes.

En Suisse, le Conseil fédéral ne peut pas contrôler les assurances souscrites par les assureurs fournissant une assurance-maladie complémentaire, car cela ne relève pas de leur compétence.

Cependant, l’utilisation abusive de l’hospitalisation peut entraîner de nombreuses fraudes pour les utilisateurs de l’assurance.

Le rôle de la FINMA dans la santé

Les compétences de l’autorité chargée de la gestion du marché financier et bancaire sont désormais transférées aux matières sanitaires. La FINMA se chargera de la réglementation préventive des tarifs des primes d’assurance complémentaire. Ce projet supplémentaire a été financé par le ministère suisse des Finances.

Dans une circulaire décrivant les méthodes et mesures de surveillance disponibles, la FINMA informe les assureurs-maladie supplémentaires de leurs nouvelles obligations. Cette initiative permettra aux compagnies d’assurance maladie d’économiser de l’argent à court et à long terme.

Ce qui va changer pour les assurés suisses

La mise en place de ce système augmente le choix dans le domaine de l’organisation hospitalière. Les bénéficiaires peuvent choisir l’hôpital qui leur convient. Le canton de domicile peut prendre en charge les frais de garde à l’extérieur du canton en plus des frais qu’il prend en charge.

Cette proposition, visant à améliorer la gestion des caisses de santé, permettra aux caisses d’économiser des centaines de millions de francs. Une meilleure répartition de cette manne profitera aux obligataires.

Il convient toutefois de noter que la compétence de la FINMA est limitée aux assurances-maladie complémentaires et aux assurances obligatoires sous le contrôle du ministère fédéral.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *